Historique

Le Coureur 2016 a été le 40 ème… tu peux retrouver sur cette page les lieux et l’histoire du Coureur depuis ses débuts.

Un peu d’histoire du coureur:

A l’origine, dans les années 1950, pour soutenir la qualité du scoutisme à la FSC, les commissaires de l’époque ont proposé quelques moyens de motiver à progresser

  • En créant des patrouilles “Leader” , un peu comme les “patrouilles cimes” en France, proche des patrouilles raiders.
  • En organisant des grands chalenges inter-patrouille, “challenge du furet” qui était organisé traditionnellement par la région de Namur
  • En créant des badges majeurs tel que:
    1. le “scout du roi” qui mettait en valeur des scouts qui faisaient preuve de maîtrise des techniques scoutes qui mettent en œuvre les relations sociales et missionnaires (exploration, expression, service social, mission, …). Ce scout était aussi reconnu par son sens aigu de l’esprit scout. Le badge consiste en une couronne brodée sur la manche.
    2. “Le coureur des bois” mettait en valeur les scouts qui sont passés maîtres de la vie de campisme en nature, ces scouts qui possédaient les badges de campisme, orientation, exploration, nature,… avaient l’occasion de passer une épreuve ultime de 2 ou 3 jours organisée par tradition par la région de Charleroi.

Le « Loup », commissaire de région des terrils branche éclaireurs a longtemps coordonné l’organisation de l’épreuve, c’est à ce moment que les traditions sont nées: l’insigne de la cordelière, mais aussi les « breloques »,…

Cette épreuve traditionnelle a survécu jusqu’à nos jours: par la région des terrils jusque dans les années 70, notamment en 1975 ou les « Lapins » , commissaires du district de la « Haute Sambre » ont organisé dans la région des Géronsarts un coureur où pour la première fois, des scouts marins mixtes participaient.

Lama (Maurice Horé), WB, ancien du coureur du Loup fonde la troupe de Biesme et organise en 1973,1974 et 1975 une épreuve du coureur pour ses CP.

Devenu Commissaire national éclaireur FSE, il propose d’organiser cette épreuve pour les guides et scouts, la première expérience a lieu à Orval. Entouré d’une jeune équipe à partir de 1981 à Chimay, le « Coureur » s’ouvre à toutes les associations.

Les candidats qui réussissent et les chefs d’unités, enthousiastes , reprennent alors rapidement le flambeau. 2016 sera la 40° édition!

2019 – ??????? – 43 ème Cdb

2018 – Couvin – 42 ème Cdb

2017 – Willerzie – 41 ème Cdb

2016 – Montbliart – 40 ème Cdb

souvenir

2015 – Longfaye – 39 ème Cdb

2014 – Montbliart – 38 ème Cdb

2013 – Vielsalm – 37 ème Cdb

2012 – Chimay – 36 ème Cdb

2011 – Couvin – 35 ème Cdb

2010 – Stockem – 34 ème Cdb

2009 – Montbliart – 33ème CdB

2008 – Sart-Bernard – 32ème Cdb

2007 – Chimay – 31ème Cdb

2006 – Couvin – 30ème CdB

historique-souvenir30
2005 – Stockem – 29ème CdB

2004 – Couvin – 28ème CdB

2003 – Vielsalm – 27ème CdB

2002 – Morialmé – 26ème CdB

2001 – Montbliart – 25ème CdB

historique-souvenir25
2000 – Ferrières – 24ème CdB

1999 – Beffe – 23ème CdB

1998 – Oignies – 22ème CdB

1997 – Saint-Hubert – 21ème CdB

1996 – Saint-Michel – 20ème CdB

1995 – Saint-Hubert – 19ème CdB

1994 – Stockem – 18ème CdB

1993 – Chimay – 17ème CdB

1992 – Marche-en-Famenne – 16ème CdB

1991 – Hanzinne – 15ème CdB

1990 – Olloy – 14ème CdB

1989 – Chimay – 13ème CdB

1988 – Hautes Fagnes – 12ème CdB

1987 – Saint-Hubert – 11ème CdB

1986 – Chimay – 10ème CdB

1985 – Oignies -9ème CdB

1984 – Oignies – 8ème CdB

1983 – Ochamps – 7ème CdB

1982 – Baraque Michel – 6ème CdB

1981 – Chimay – 5ème CdB

1980 – Orval – 4ème CdB

1975 – Houille – 3ème CdB

1974 – Biesme S/Thuin – 2ème CdB

1973 – Biesme S/Thuin – 1er CdB[:]